Test du réseau 5G en Espagne: encore plus proches de l’Internet bon marché

La mise en place d’un réseau d’essai de nouvelle génération en Catalogne nous rapproche encore plus de l’ère de l’Internet abordable pour tous.

Compte tenu du pouvoir que possèdent les nouvelles technologies pour accélérer le progrès humain, il est plus important que jamais de réduire la fracture numérique quand des milliards de personnes sont toujours hors réseau. Pour assurer une égalité numérique favorable à la croissance socio-économique, la communauté mondiale, tant les gouvernements que les acteurs non étatiques, a travaillé pour offrir un accès abordable et universel à Internet partout dans le monde. Cette approche est également essentielle, car la technologie 5G annonce déjà le début d’une connectivité Internet à un niveau beaucoup plus élevé et avec des fonctions améliorées. Pourtant, les coûts de connectivité constituent toujours un obstacle majeur à la réalisation de cet engagement en faveur d’un accès universel.

Afin de relever ce défi, une équipe internationale de chercheurs a mis en place, dans la communauté de Tarragone en Espagne, un essai réel d’architecture de réseau 5G à destination des consommateurs. Cette opération a été réalisée dans le cadre du projet RIFE financé par l’UE.

Résumant leur démarche dans un communiqué de presse récent, les chercheurs ont expliqué que le test était axé sur le caractère abordable des prix et l''accessibilité. Comme ils le montrent, l’essai présente «une plateforme de services flexibles basés sur IP et sur le logiciel InterDigital et un matériel soutenu par la communauté via guifi.net en Catalogne, Espagne, le plus grand réseau communautaire au monde avec plus de 40 000 nœuds».

Réduction des coûts et augmentation de l’utilisation de la bande passante

Un réseau communautaire est défini comme un système basé sur ordinateur qui vise à aider les communautés géographiques en soutenant, augmentant et élargissant les réseaux sociaux existants. Les nœuds sont des dispositifs, tels que les ordinateurs personnels ou les téléphones mobiles, dans une structure ou un réseau de données plus large. Selon ses membres, guifi.net qui a fait partie du projet RIFE est «un projet technologique, social, économique, axé sur les citoyens et ascendant dont l’objectif est de créer un réseau de télécommunications gratuit, ouvert et neutre».

Le communiqué de presse explique que la mise en œuvre de l’architecture de réseau entraînera une réduction des coûts, augmentera l’utilisation de la bande passante dans le réseau fronthaul et vers les liaisons de peering qui constituent habituellement la partie la plus chère dans un réseau communautaire, et facilitera l’hébergement des services communautaires. «Le déploiement Tarragone est une simple installation de logiciel visant à optimiser entièrement l’infrastructure existante.»

Le terme «fronthaul» est utilisé pour décrire la connexion entre l’antenne-relais de téléphonie mobile et le pilier de contrôle du réseau mobile. «Backhaul» désigne le lien entre la station de base et le réseau central câblé.

Cité par le communiqué de presse, Dirk Trossen, chef ingénieur principal à InterDigital, l’un des participants au projet RIFE, a remarqué que l’essai souligne une autre facette de la 5G et a ajouté qu’il ne s’agissait pas «uniquement de l’amélioration de la bande passante». Il a également mis en exergue l’importance de «l’attention portée au défi sociétal qui vise à assurer un accès à Internet abordable à un plus grand nombre de personnes».

Pour rendre Internet accessible à tous ceux qui jusqu’à présent demeuraient hors du réseau et pour le rendre durable à un coût raisonnable, le projet RIFE (architectuRe for an Internet For Everybody) s’est concentré sur l’augmentation de l’efficacité des réseaux de transport sous-jacents et des architectures et protocoles impliqués. L’objectif final est d’évaluer la viabilité commerciale de la plateforme RIFE afin d’assurer la base d’une chaîne de valorisation durable.

Comme les chercheurs l’expliquent sur le site web du projet RIFE, ils espèrent développer des opportunités commerciales pour les autorités locales et les fournisseurs de réseaux backhaul. Cela pourra se faire par l’introduction d’opérateurs de réseaux virtuels qui utilisent la capacité sous-utilisée dans de nouvelles relations commerciales avec les clients locaux, ouvrant ainsi la voie à des modèles commerciaux novateurs, souvent à caractère social.

Pour plus d’informations, veuillez consulter:

site web du projet

date d'une dernière modification: 2018-04-20 17:15:02
Commentaires



Study in Poland
Privacy Policy